Intervention de Js Herpin pour la commission LGBT EELV à la marche des fiertés et des égalités LGBT à Châteauroux

Membre du Groupe local Ouest-Loiret, ainsi que de la commission LGBT au sein d’Europe Ecologie – Les Verts, Jean-Sébastien Herpin a été invité par le groupe local de l’Indre à prendre la parole lors de la Marche des fiertés et des égalités LGBT à Châteauroux. Voici le texte de cette intervention.

Le 23 mai dernier, à l’initiative du Président de la République, un dîner secret portant sur le thème de la PMA/GPA a regroupé vingt  personnes dont seulement 3 femmes, toutes hétérosexuelles, et surtout la présence d’Alliance Vita membre de La Manif pour Tous et des cultes catholique, protestant et juif. Mais surtout aucune femme concernée, lesbienne et maman en devenir.

Après des promesses dans sa profession de foi, il semble que le Président Macron se dirige soit vers la promesse non tenue, soit vers la réforme a minima. Les LGBT sont en droit de se demander où sont leurs allié-es.

Mme Le Pen nous parle constamment des territoires oubliés, du peuple oublié. Mais là, dans le Berry, nous y sommes et les LGBT n’y sont pas les personnes auxquelles certains politiques pensent spontanément. Où est le Front National ce jour ? Agiter l’agression homophobe pour faire des voix, il y a du monde, mais venir en parler avec les intéressés, il n’y a plus personne. Évidemment, nous constaterons la même absence des militants des Républicains, Gaylib ne voulant plus rien avoir à faire avec l’allié gênant qu’est la Manif pour Tous via le sous-parti Sens commun.

Nous chez EELV, nous pensons être des allié-es des droits des LGBT :

  • Nous exigeons l’ouverture de la PMA à toutes les femmes, accompagnée d’une vraie réforme de la filiation prenant en compte toutes les nouvelles formes de familles et de parentalité,
  • Nous souhaitons une modification de la législation sur le changement d’état civil des personnes trans afin de le déjudiciariser.
  • De leur côté, les élu-es locaux/ales écologistes continueront d’essayer de réduire les contrôles d’identité pour les démarches administratives afin que cessent les humiliations vécues par les personnes trans en attente de changement d’état civil.
  • À tous les échelons administratifs, EELV demande à ce qu’une véritable politique de prise en charge et d’hébergement des jeunes en rupture familiale soit mise en place.
  • EELV tient également à rappeler son opposition à la loi asile et immigration, projet mortifère pour les migrant-es, et notamment les migrant-es LGBT.
  • La France doit également jouer son rôle au niveau international afin de promouvoir la dépénalisation universelle de l’homosexualité ainsi qu’une stratégie de lutte contre le VIH volontariste et ambitieuse qui mette la pression sur les laboratoires au lieu de les financer.
  • Enfin, il y a peu, Jacques Boutaud, maire du 2ème arrondissement, écrivait à un groupuscule homophobe qu’ils n’étaient pas les bienvenus dans l’arrondissement suite à leur déménagement.

À l’écoute de la société, les écologistes continueront à se faire le relais des revendications portées par les personnes LGBT et leurs associations, tant au niveau local qu’au niveau national, car si certains droits ont bien avancé, il reste encore beaucoup à faire pour lutter contre les inégalités et contre les LGBTphobies. Particulièrement dans les quartiers, ou en milieu rural. C’est pour ça que nous saluons cette Marche des fiertés et sommes fier-es d’en être partenaires. Les oublié-es de la République, c’est aussi nous !

 

Remonter