C’est un scandale !

https://www.francebleu.fr/infos/climat-environnement/projet-de-deviation-de-jargeau-une-association-denonce-un-grave-conflit-d-interet-1473877693

Tiré d’une tribune parue initialement sur le site de Thierry Soler, conseiller départemental du Loiret

Vous vous souvenez sans doute des incroyables conclusions de l’enquête publique concernant le projet de déviation de la RD 921 à Jargeau. Le moins que l’on puisse dire est que l’avis favorable de la commission d’enquête avait surpris et laissé un sentiment de dupe aux écologistes ayant longuement argumenté contre ce projet.
Aujourd’hui, tout s’explique :
L’association Mardiéval révèlait ce matin que le président de cette commission d’enquête, Michel Badaire, était un proche du principal promoteur de projet, Marc Gaudet, élu du canton de Pithiviers et Vice-Président du Département en charge des routes.
C’est un conflit d’intérêt majeur qui jette la plus grande suspicion sur cette enquête publique.

Quelques semaines après un avis favorable à contresens des opinions majoritaires parmi le public consulté, on découvre donc que celui qui rendit cet avis est lié à celui qui le sollicitait. Les deux hommes sont en effet des acteurs politiques et associatifs incontournables du Pithiverais où ils se côtoient fréquemment.
Mieux, un an plus tôt, madame Badaire s’engage aux côtés de Marc Gaudet lors des élections départementales de 2015, défendant à ses côtés la ligne politique de développement du tout-camion dans le Loiret. Cela n’empêcha pas le Tribunal Administratif de désigner Michel Badaire pour juger du projet phare du colistier de son épouse.
Ainsi, quand Marc Gaudet demandait si son projet ne nuit pas à l’environnement – malgré les 100 hectares de terres sacrifiées, notamment les espaces naturels – c’était Michel Badaire qui se trouvait chargé de donner la réponse … laquelle sera évidemment en faveur du pont.

Alors que la charte déontologique qu’il a acceptée pour occuper un tel poste et le minimum de décence lui aurait imposé de se désister, Michel Badaire avait fait comme si de rien n’était. Tout au long de l’enquête, il se montra des plus charmants avec les opposants au pont et se plaignit des outrances et des violences exercées par l’un de ses rares partisans. Lorsque notre porte-parole Moïsette Crosnier, notamment, le rencontra, il dialogua volontiers et nota les multiples incohérences du projet que Europe Écologie Les Verts lui signalait. Il fut également à l’écoute des arguments très sérieux et complets fournis par le collectif La Loire vivra.

Et pour finir, surpassant même ce que Marc Gaudet aurait pu imaginer, il rendit des conclusions favorables au projet et dénigrant ses opposants.

France Bleu Orléans se fait l’écho de cette situation par le biais d’un reportage d’Éric Normand, jeudi 15 septembre, à retrouver sur le site de France Bleu.

Un commentaire pour “C’est un scandale !”

  1. […] Cette décision est contraire à toutes les évolutions du droit de l’environnement depuis que l’idée de ce nouveau pont a germé, au siècle passé, dans les couloirs d’une assemblée départementale plutôt rétrograde. Outre les directives européennes que ce projet est « susceptible de violer », selon la résolution adoptée par le Parlement européen, il contrevient également aux lois françaises comme le Grenelle de l’environnement, la loi de transition énergétique ou la loi sur la biodiversité. Europe Écologie Les Verts Ouest Loiret s’associera donc aux recours qui ne manqueront pas de sanctionner cette déclaration d’utilité publique trop rapidement accordée, faisant suite à une enquête publique scandaleusement faussée. […]

Remonter